Animateur : Jean-Michel LOBRY


Programme téléchargeable

mardi 28 juin 2016

08h15 - 10h00
Accueil, enregistrement, café de bienvenue

10h00 - 10h30
Ouverture des journées
Ségolène ROYAL, Ministre de l'environnement, de l'énergie et de la mer (sous réserve)

Introduction aux travaux
Bruno LECHEVIN, Président de l'ADEME

10h30 - 11h30
Session 1 - Planifier à l'échelle régionale : enjeux et mise en oeuvre


Outils de pilotage et d'animation territoriale, les futurs plans régionaux de prévention et de gestion des déchets prévus par la loi NOTRe ont un rôle primordial à jouer pour l'atteinte des objectifs de la LTECV. L'investissement de cette nouvelle compétence permettra aux régions de construire une politique globale en intégrant notamment le volet fédérateur de l'économie circulaire.
 

Termes, enjeux et incidences de la régionalisation de la planification déchets

Christine CROS, Chef du bureau de la planification et de la gestion des déchets, Ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer

Comment les régions envisagent-elles l'élaboration et l'organisation du suivi du PRPGD
François-Xavier de BLIGNIERES, Chef du service de l'aménagement durable et de l'énergie, Conseil régional de Bretagne

Le point de vue des collectivités
Emmanuel QUERE, Chef du service énergie, déchets, information environnementale et aménagement numérique, Conseil départemental du Finistère
Un représentant d'un EPCI du Finistère

Vos questions
11h30 - 12h30
Session 2 - Mettre en place un projet de territoire


Une organisation territoriale efficace est basée sur un mode projet et intègre une gouvernance élargie à l'ensemble des acteurs du territoire, des thématiques transversales, concernant tous les piliers de l'économie circulaire et dont les répercussions portent sur l'ensemble des politiques publiques.


Ce que couvrent les approches territoriales et leur importance dans la mobilisation des acteurs
Raphaël GUASTAVI, Chef de service adjoint, Service mobilisation et valorisation des Déchets, ADEME

L'approche territoriale du SYBERT : d'un plan local de prévention vers un territoire zéro déchets zéro gaspillage (ZDZG)
Catherine THIEBAUT, Présidente, SYBERT

La prévention des déchets, un atout pour l'action publique locale
Isabelle DESCOS, Responsable du développement de services et Ingénieur de projet, RDC Environnement

Construction d'un processus d'amélioration continue sur les déchets et l'économie circulaire
Jean-Pierre TRIQUET, Directeur de la communication et TIC, Communauté Urbaine de Dunkerque

Vos questions

12h30
Déjeuner

14h00 - 15h00
Session 3 - Choisir la tarification incitative pour optimiser et moderniser le service


En responsabilisant l'usager, ménage ou entreprise, sur la quantité de déchets résiduels qu'il produit, la tarification incitative permet à la fois de réduire sa production de déchets et de trier mieux en vue du recyclage. C'est un pilier fondamental d'une politique locale ambitieuse de prévention et de tri mais aussi d'optimisation globale du service.


Résultats environnementaux et économiques de la mise en oeuvre de la tarification Incitative
Alexandra GENTRIC, Economiste, Service mobilisation et valorisation des déchets, ADEME

TEOM incitative, développement de la collecte en apport volontaire en habitat urbain et élargissement du territoire
Stéphane BOEGLIN, Responsable du pôle environnement, Communauté de Communes du Toulois

REOM incitative et optimisation de la collecte en milieu rural
Laëtitia LAMOUROUX, Responsable du service déchets environnement, Communauté de Communes de la Vallée de Clisson

Vos questions
15h00 - 16h10
Session 4 - Réduire le gaspillage alimentaire


Environ 1/3 des aliments produits dans le monde n'est finalement jamais consommé. La France s'est largement mobilisée pour atteindre l'objectif de réduction de moitié de ce gaspillage d'ici à 2025. Suite aux récentes obligations législatives visant notamment la restauration collective et les distributeurs, les acteurs de terrain s'impliquent de plus en plus, convaincus des enjeux, notamment économiques.


Lutter contre le gaspillage alimentaire, un sujet devenu incontournable
Antoine VERNIER, Chargé de mission, Service consommation et prévention, ADEME

Etat des lieux du gaspillage alimentaire en France
Fabrice DEMAREST, Directeur conseil, INCOME Consulting

Gaspiller n'est pas un choix délibéré
Marie MOURAD, Sociologue, Sciences Po Paris

Les réseaux de lutte contre le gaspillage alimentaire (REGAL), un atout pour une approche territoriale
Nathalie VILLERMET, Chargée de mission éco-consommation et déchets CREPAN, Responsable déchets FNE

Vos questions

16h30 - 18h00
Session 5 - Généraliser le tri à la source des déchets organiques


L'obligation de tri à la source des biodéchets à l'horizon 2025 concerne tous les producteurs de biodéchets. Cette démarche doit être construite en concertation avec tous les acteurs du territoire pour associer la prévention, la gestion de proximité, le captage et la valorisation des flux organiques.

Obligations règlementaires : les modalités du tri à la source
Philippe THAUVIN, Coordinateur de secteurs, Service mobilisation et valorisation des déchets, ADEME

OrganiCité® : un projet pour réduire et valoriser les biodéchets sur un territoire
Olivier MEZZALIRA, Directeur général, VALTOM

Diagnostic déchets organiques et expérimentations en cours en région parisienne
Solène LABROUSSE, Ingénieur, Direction valorisation énergie et biodéchets, Syctom, l'Agence métropolitaine de gestion des déchets

SYNHORCAT : collecte sélective des biodéchets de 80 restaurants parisiens
Stephan MARTINEZ, Président Moulinot Compost et Biogaz

Design de la politique publique déchets et focus sur l'expérimentation de collecte des biodéchets en milieu urbain
Georges OUDJAOUDI, Vice-président en charge de la prévention, de la collecte et du traitement des Déchets
Eric MORBO, Chef de projets schéma directeur déchets, Grenoble-Alpes-Métropole

Vos questions

18h
Fin de la première journée

Mercredi 29 juin 2016

08h15 - 09h30
Accueil, enregistrement des nouveaux arrivants, café de bienvenue

09h30 - 09h45
Retours sur la première journée : messages clés
Matthieu ORPHELIN, Directeur économie circulaire et déchets, ADEME


09h45 - 10h45
Session 6 - Améliorer le recyclage des déchets du BTP : le rôle clé de la commande publique


Recycler les déchets du BTP n'est pas que l'affaire des entreprises ! Parce que leurs commandes de travaux représentent plus des 2/3 de l'activité des TP, produisant environ 200 Mt/an de déchets, les collectivités sont les principaux acteurs qui permettront d'atteindre l'objectif de 70% de valorisation matière à horizon 2020.

Contexte et enjeux
Laurent EISENLOHR, Chef d'unité, Département environnement, territoires, climat, CEREMA, Centre Est

Intégration de clauses et critères dans les DCE de réfection de routes : recommandations, outils, formation des agents
Nicolas PEZAS, Directeur des infrastructures, Conseil départemental de la Gironde
Antoine BONSCH, Animateur de secteur, ADEME, Direction régionale Aquitaine Limousin Poitou-Charentes

Vos questions
10h45 - 12h15
Session 7 - Agir sur les déchets des entreprises


22% c'est la part des déchets des activités économiques dans les déchets résiduels collectés par les collectivités. Les objectifs de la LTECV ne seront pas atteints sans agir vers les entreprises. Comment y parvenir ? Quelles actions mettre en place ? Quels partenaires mobiliser ?

Comment mobiliser les entreprises ?
Marlène DRESCH, Animateur de secteur, Service consommation et prévention, ADEME
Nathalie BOYER, Déléguée générale, Association OREE

Mise en place d'une déchèterie professionnelle par un négociant de matériaux
Pascal CHAVIGNY, Président, Groupe CHAVIGNY

Prévention des déchets dans l'artisanat francilien : l'exemple du partenariat entre le Chambre régionale de métiers et de l'artisanat et le Conseil régional Ile-de-France
Thimothée VIAL, Coordinateur du développement durable, Chambre régionale de métiers et de l'artisanat d'Ile-de-France
Nicolas POUTEAU, Chargé de mission prévention et gestion des déchets, Conseil régional Ile-de-France (sous réserve)

Animer une démarche d'écologie industrielle et territoriale (EIT) dans une zone industrialo-portuaire
Adeline THOMAS, Directrice transition énergétique et partenariats, CARENE Saint Nazaire agglomération

Vos questions

12h15
Déjeuner

14h00 - 15h15
Session 8 - Poursuivre la modernisation du tri des emballages et des papiers


L'extension progressive des consignes de tri à tous les emballages en plastiques prévue d'ici à 2022 sur l'ensemble du territoire par la LTECV, couplée à la croissance du recyclage de tous les déchets d'emballages et de papiers dans une dynamique d'économie circulaire, constituent un moteur important de la poursuite de la modernisation déjà en cours, du parc des centres de tri. Cette démarche de modernisation implique en particulier une réflexion préalable sur les possibilités d'élargissement du bassin versant du centre de tri, conduite en synergie avec l'harmonisation des organisations de collecte dans les territoires concernés.

Enjeux des réflexions à conduire sur le bassin versant des centres de tri
Sylvain PASQUIER, Coordinateur de secteurs
Jean-François BLOT, Ingénieur, Direction économie circulaire et déchets, ADEME

Elaboration d'une stratégie concertée entre collectivités
Pierre DATTE, 1er vice-Président du Syndicat Touraine Propre
Thierry BOULAY, Président, VAL DEM

Schéma départemental harmonisé reposant sur un unique centre de tri en Vendée
Gérard HERAULT, 3e vice-président, TRIVALIS

Vos questions

15h15 - 16h00
Session 9 - Tirer les enseignements des retours d'expérience de TMB


La LTECV prévoit une généralisation du tri à la source des biodéchets pur tous les producteurs dans un objectif de diminution forte de fraction organique éliminée. Par conséquent, la loi indique que le recours au TMB est non pertinent. Quelle position par rapport aux installations existantes ? Cette technologie peut-elle répondre à d'autres objectifs de la loi, notamment pour réduire le stockage ?

Le point sur l'utilisation du tri-mécanobiologique
Philippe THAUVIN, Coordinateur de secteurs, Service mobilisation et valorisation des déchets, ADEME

Production de CSR à partir d'OMR : retour d'expérience d'une collectivité
Sébastien CHAPELET, Directeur Général des Services, SYMEVAD

Production de CSR à partir de déchets à haut PCI : témoignage d'un opérateur
Olivier DALLE, Gérant, Environnement Massif Central

Vos questions


16h00 - 17h00
Session 10 - Optimiser les unités de valorisation énergétique des déchets


L'incinération des déchets non recyclables permet de tirer parti de leur potentiel énergétique en produisant de la chaleur et/ou de l'électricité, énergie en partie assimilée aux énergies renouvelables. Les performances environnementales, économiques et énergétiques du parc actuel peuvent être améliorées : préparation des déchets, conception et exploitation, traitement des émissions et des résidus solides ou efficacité de sa récupération d'énergie.

Comment optimiser les installations d'incinération de déchets ?
Sandra LE BASTARD, Ingénieur, Service mobilisation et valorisation des déchets, ADEME

Optimiser par une mutualisation des équipements et le bilan de la mesure en semi continue des dioxines
Nicolas ROUSSAT, Responsable du Pôle Déchets, Association AMORCE

Récupérer la chaleur fatale des fumées sur l'unité de valorisation énergétique SALAMANDRE à Lasse
Laurent GERAULT, Direction, SIVERT de l'Est Anjou

Valoriser l'énergie fatale industrielle et optimiser la valorisation thermique de l'unité de Vitré
David BESNIER, Directeur SMICTOM Sud Est 35

Vos questions


17h00 - 17h15
Conclusions
Matthieu ORPHELIN, Directeur économie circulaire et déchets, ADEME


17h15
Fin de journées techniques - Rafraîchissements